Vous avez un projet, nous le mettons en lumière
Nos prestations technique

 


La sécurité incendie



Le monde du spectacle n'est pas à l'abri du risque d'incendie


Malgré les lois, le savoir-faire des personnes chargées de les faire appliquer et respecter et malgré les évolutions techniques des matériels et matériaux, ces risques ne tendent pas à disparaître.

Dans la majorité des cas, le manque de vigilance humaine, par ignorance ou négligence, est à l'origine des sinistres.
La formation du personnel, par un organisme de formation agréé, est prioritaire. Elle est, de surcroît, d'un coût modique.
La réflexion sur les mesures à prendre avant le spectacle sera infiniment plus utile que les lamentations qui pourraient suivre le sinistre. A tout prendre, il est préférable que la représentation s'achève par les applaudissements du public que par la sirène des pompiers…

Dangers d'un incendie

Une partie des principaux dangers auxquels s'expose une personne proche d'un incendie sont liés à la chaleur élevée. Même en dehors des flammes, on s'expose au risque de brûlures dues principalement aux fumées chaudes, mais aussi au rayonnement infrarouge, au contact avec des objets chauffés, à l'air chauffé, ou bien aux vapeurs d'eau produites par l'arrosage. Pour se prémunir des brûlures les pompiers sont équipés de vêtements protecteurs ignifugés et de casques ralentissant la progression de la chaleur vers la peau.

Les autres risques sont essentiellement respiratoires. En effet le feu consomme le dioxygène de l'air, indispensable à la survie et peut donc entraîner une asphyxie. En outre le feu dégage des fines particules (communément appelées fumée) qui peuvent venir brûler l'intérieur des poumons, et souvent des gaz toxiques pouvant provoquer des empoisonnements. À titre d'exemple, les matières plastiques contenues dans une voiture peuvent générer 200 000 m3 de fumée à un rythme de 20 à 30 mètres cube par seconde. C'est pourquoi les pompiers portent un appareil respiratoire isolant.

La chaleur peut provoquer des explosions de bouteilles de gaz et de réservoirs, ainsi que de certains produits comme les engrais ammonitrés. Ces explosions peuvent provoquer des traumatismes par chute (personne renversée), projection d'éclats, ainsi que de par la surpression occasionnée (blast).


En intérieur, il faut ajouter deux risques

  • l'obscurcissement de la vision par la fumée : on ne voit pas où l'on va, et l'on peut donc faire une chute ou se perdre
  • le risque d'effondrement de la structure.

Lutte contre l'incendie

La lutte contre l'incendie est du domaine des sapeurs-pompiers. Toutefois, en présence d'un feu naissant, toute personne devrait savoir prendre des mesures afin d'éviter l'extension du sinistre : s'il suffit d'un dé à coudre d'eau pour éteindre une allumette, il peut falloir plusieurs milliers de litres pour éteindre l'incendie de maison que déclenche l'allumette.


La lutte contre l'incendie consiste à priver le feu d'un des deux éléments suivants essentiels à son maintien et faisant partie du triangle du feu  :

  • le combustible (bois, papier, essence, gaz, etc.)
  • le comburant (dioxygène contenu dans l'air, la plupart du temps)
  • la chaleur

Le troisième élément, la chaleur, ne peut pas être supprimée au niveau du foyer puisque celui-ci en produit en permanence. Toutefois, la suppression de la chaleur des fumées est un des éléments déterminants pour maîtriser un feu d'intérieur.

Par ailleurs une fois le feu éteint, il convient de s'assurer qu'il ne subsiste aucune source chaude, en procédant au refroidissement de la partie ayant brûlée et des objets alentours ; cette opération s'appelle le déblaiement. Ceci permet d'éviter une reprise du feu liée à des braises incandescentes ou à l'ajout ultérieur d'un produit plus inflammable.
 

Les moyens d'extinction

Les moyens d'extinction les plus courants dans un ERP sont :

  • Les extincteurs. Les robinets d'incendie armés (RIA).
  • Les colonnes sèches ou humides.
  • Les installations d'extinction automatique.

Dans certains lieux, comme les théâtres à l'italienne équipés de cages et de dessous de scène, un rideau de fer peut être disposé au devant de la scène, afin de séparer l'espace scénique du bloc salle. En cas de sinistre, ce rideau de fer sera abaissé par un technicien et refroidi par un rideau d'eau.

La défense contre l'incendie se fait par extincteur à eau pulvérisée (un appareil par sortie) et extincteurs appropriés aux risques (CO2, poudre...).

Extincteurs portatifs :

  • extincteur à eau pulvérisée de 6l
  • extincteur CO2 près des appareils électriques (tableaux électriques, gradateurs, régies)
  • extincteurs à poudre polyvalente pour les feux d'hydrocarbure ou de graisses : attention, il provoque la destruction des appareils électroniques

Positionnement des extincteurs :

  • ils doivent toujours être visibles
  • ils ne doivent pas être éloignés de plus de 15 m pour atteindre l'un d'eux et fixés à une hauteur maxi de 1,20 m du sol
  • ils doivent être repérés par un panneau de signalisation
  • ils doivent être indiqués sur le plan de la salle
  • En aucun cas, ils ne peuvent être supprimés ou déplacés sans autorisation de la commission de sécurité.


Pour éteindre un feu de gaz, il suffit d'en couper l'arrivée. Mais il ne faut surtout jamais utiliser un extincteur pour éteindre ce type de feu. En effet : l'extincteur éteindrait la flamme, mais le gaz continuerait à s'échapper en provoquant, par accumulation, un sérieux risque d'explosion.


RIA (robinet d'incendie armé) :

la commission de sécurité peut en demander l'installation obligatoire pour les espaces scéniques isolables (cage de scène).
Réseau d'extinction automatique à eau (sprinklage) sur demande de la commission de sécurité pour les locaux à hauts risques d'incendie.




La sécurité est une obligation, c'est notre priorité !


 
  •  
  •